AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
UNE PARTIE DES CODES APPARTIENT A CAMILLE (WILD DRAGON) ET LE HEADER A ERIKOIEN
FORUM FOUTOIR

Partagez | 
 

 adrian noha lukas cavendish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : là où on fait des quiches lorraines
Age : 21

MessageSujet: adrian noha lukas cavendish   Ven 14 Fév - 17:44

FEAT. NOM DE L'AVATAR
Prénom Prénom NOM

24 ans → Né à Bristol, Royaume-Uni le premier octobre mille neuf cent quatre vingt huit → Serveur & professeur de maths (cours particuliers)
célibataire/tard → hétérosexuel → membre des playboys.


And who am i ?

★Quelles sont tes caractéristiques?
→ anglais pur souche ϟ a toujours ce petit accent si élégant ϟ a toujours été bon dernier de sa classe pendant ses années lycées ϟ ses proches pensent qu'il l'a fait exprès et qu'il est en fait surdoué ϟ a renoncé à l'argent de ses parents ϟ aurait pu aller loin dans ses études ϟ a fait un licence de maths même si ses professeurs de lycée ne croyaient pas en lui ϟ métrosexuel : possède une quantité affolante de produit de beauté pour homme et est toujours à la mode ϟ a cru au père noël jusqu'à l'âge de treize ans ϟ fait du footing tous les mercredis matins ϟ a horreur du vinaigre ϟ très bon cuisinier ϟ est allergique à la mangue depuis ses dix sept ans. ce fut son fruit préféré jusqu'à ce moment là ϟ est myope ϟ porte des lunettes le soir et des lentilles toute la journée ϟ déteste les iPhones, il préfère les blackberry ϟ gros mangeur de viande, on le surnomme « le cannibale » lorsqu'il est à table ϟ préfère les blondes ϟ quand il était petit, il voulait être footballeur professionnel ϟ veut devenir papa ϟ même s'il se considère irresponsable ϟ sa grande soeur est tout pour lui ϟ ne compte plus ses conquêtes ϟ joue de la guitare comme un dieu ϟ chante comme un dieu (aussi) ϟ a un égo sur dimensionné ϟ il demande parfois à ses amis qu'ils l'appelent "Dieu" ϟ est fan de Linkin Park et Metallica ϟ couche à droite à gauche ϟ a fait son premier tatouage à l'âge de quinze ans ϟ est maintenant tatouer sur tout le bras gauche et par ci par la : il ne les compte même plus ϟ accro à la cigarette ϟ fumeur de joint amateur ϟ déteste facebook mais y est pourtant inscrit ϟ sur la plupart des photos sur lesquelles il est tagué ; il a une bouteille à la main ϟ

★Quel est le caractère de ton personnage?
→ indépendant ses parents ont souvent été absent et à vrai dire, c'est sa grande soeur qui l'a élevé. Il a apprit à être autonome, ne supportant pas que quelqu'un d'autre que lui s'occupe de quelque chose qu'il avait à faire. Adrian a d'ailleurs détester le fait de l'avoir constamment quelqu'un sur son dos.
ϟ charmeur & dragueur Adrian aime séduire. Il aime le jeu de la séduction. Il sait y faire avec les femmes et adore être aimer. Mais bon, ne vous attendez pas à une déclaration d'amour. Il ressortira toujours les mêmes mots -flatteurs- pour emballer une jeune femme. Et il est plutôt du genre à collectionner les one nights plutôt que de se poser avec une femme. Et puis, son physique de bad boy attire..
ϟ égoïste Adrian donne volontiers et sans compter. FAUX ! Pire radin que lui, on ne trouve pas ! L'argent ne pousse pas sur les arbres, d'après lui.
ϟ intelligent ce n'est certes pas un trait de caractère, mais Adrian est très intelligent. Cela ne saute pas aux yeux -puisqu'il a toujours été le crancre- mais il est capable de résoudre n'importe quelle équations, comme ça. Il a toujours eu une soif d'apprendre impressionnante et a toujours compris très vite. Les sciences et l'économie restent ses domaines de prédilections. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a voulu transmettre son savoir... Même si un prof comme lui, ça peut faire peur...
ϟ manipulateur & sadique Adrian peut être gentil dans certaines situations, comme il peut être très méchant. Il sait très bien qu'il peut profiter de la gentillesse de certaines personnes et manoeuvre parfois des personnes -qu'il n'aime pas- afin de les tromper. C'est très moche : mais le pire c'est qu'il savoure ses victoires.
ϟ impulsif Il agit toujours selon des pulsions, et n'y réfléchit que très peu. Peu d'ailleurs énormément blessé s'il ne réfléchit pas à ce qu'il va dire.
ϟ déterminé Ne lâche les bras seulement après avoir obtenu ce qu'il veut. Ce qui peut être assez stressant pour son entourage.


Well... It's my story...


Veuillez écrire ici l'histoire de votre personnage. 30 Lignes minimum.

my little secret

★Ton prénom ou ton pseudo & ton age → Répondre ici.
★Comment es-tu arrivé(e) ici ? → Répondre ici.
★Ce personnage est-il un double compte ? → Répondre ici.
★Présence sur le forum → Répondre ici.
★Personnage inventé ou scénario ? → Répondre ici.
★Crédit images → Répondre ici.

Mon exemple de RolePlay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doiwannaknow.frbb.net

Admin
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : là où on fait des quiches lorraines
Age : 21

MessageSujet: Re: adrian noha lukas cavendish   Ven 14 Fév - 17:45

never say never, always keep faith and all always will be better
naissance Mabel, trouve un prénom pour ton petit frère avait prononcé la femme qui venait de mettre au monde le bébé en question. Elle semblait fatiguée, cela se sentait dans sa voix. Mabel, la petite blonde de quatre ans que l'on avait interpeller, se mit sur la pointe des pieds pour observer son petit frère, qui se trouvait dans son berceau. Le père Cavendish avait poussé un soupir à peine sa femme avait prononcé cette phrase. Il ne bougea pas un pouce et resta dans son fauteuil, à lire le journal. Mickey ! Je veux qu'on l'appelle Mickey ! Le père de la fillette lâcha un nouveau soupir. La jeune maman rit. Elle se leva du lit, délicatement. Elle fit quelque pas, pour se retrouver face au berceau et à côté de sa fille. Ce n'est pas un prénom pour un bébé ma chérie... Mabel croisa les bras, et fronça les sourcils. C'est qu'elle l'aimait bien ce prénom... Amour, tu as des idées ? Joshua Cavendish soupira à nouveau et tourna la page de son journal. Euh... Non. Il avait été froid, presque méchant. Rachel avait haussé les sourcils et avait alors abandonné l'idée de réfléchir à un prénom pour son fils avec son mari. Tu penses quoi de Lukas, ma puce ? La petite fit non de la tête. Elle pouvait se montrer difficile dis donc ! J'aime bien... Noah ! Ce fut au tour de la mère de faire non de la tête. Il fallait bien lui trouver un prénom nom de Dieu ! Dis moi ma chérie, tu n'as pas un amoureux à l'école, ou un ami dont tu aimes bien le prénom ? La petite Mabel rougit puis tourna le dos à sa mère. Elle courut s'assoir sur le lit et ne dit rien pendant quelques secondes. Adrian... Y a un Adrian à l'école et pis.. Et ce fut l'illumination. Rachel Cavendish prit du papier et un stylo, et se mit à gribouiller, vite fait, le nom complet de son fils. Est-ce que ça rendait bien ? Est-ce que ça lui allait bien ? Adrian Cavendish. Adrian. Adrian Noah, non.. Adrian Lukas ? Non plus. Et si... Et si pour une question d'esthétique, on inversait deux lettres du prénom Noah ? Oui... Ca donnerait... Adrian Noha Lukas Cavendish ! s'exclama la maman. Elle prit avec la plus grande délicatesse du monde, son fils dans ses bras. Puis elle s'approcha de son mari. Bienvenue chez les Cavendish, Adrian Elle avait un sourire immense dessiné sur le visage. Elle ne pouvait pas être plus heureuse. Le nouveau né sourit. Amour, regarde, ton fils sourit ! La petite Mabel lâcha un rire et s'accrocha à la jambe de sa mère.La réponse de Joshua fut plus froide, plus méchante que celle qui avait précédé. Il ne quitta pas son journal des yeux pour répondre à sa femme. Ouais ouais, je l'ai déjà vu.
***

enfance Tu seras super beau avec les barrettes roses. Le petit garçon de trois ans grogna. Sa grande soeur, de sept ans déjà, le prenait pour sa poupée. A vrai dire, sa tête et sa masse de cheveux plutôt impressionnante aidaient Mabel Cavendish à jouer l'apprentie coiffeuse. J'aime pas. dit-il en croisant ses bras, pour montrer qu'il boudait. La mère des enfants passa et rigola à la vue de son petit garçon, avec des barrettes et des élastiques de toutes les couleurs dans les cheveux. Oh, chérie, promets moi de ne pas coiffer tes enfants comme ça plus tard. La petite fit la moue. Nous étions un dimanche : le seul jour où toute la petite famille était réunie, étant donnée que les parents Cavendish travaillaient toute la semaine. La petite Mabel continua de coiffer son petit frère, qui quant à lui, continua de grogner. Rachel Cavendish s'empara de l'appareil photo et prit un cliché de ses enfants, tout en riant. Elle s'installa dans le siège à côté de celui de son mari. Amour, regarde ce que ta fille a fait à Adrian. Sa phrase fut suivi d'un rire. On aurait pu s'attendre à ce que le père de famille lâche son journal et observe ses enfants, qu'ils prennent lui aussi plusieurs photos : mais non. Il grogna un Oui oui qui prouvait qu'il était loin de porter un quelque on que intérêt à ses enfants.
***

aveu Assieds toi Adrian, on doit te parler. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Pourquoi ses parents, sa soeur, et son oncle! étaient présents dans le salon ? Quelqu'un allait mourir ? Ou même, quelqu'un était-il mort ? Le père de Adrian était toujours aussi froid, on avait l'impression qu'être ici l'embêtait plus qu'autre chose. La mère d'Adrian l'avait forcé à s'asseoir sur le plus grand fauteuil : comme s'il allait être au centre de la discussion. Bon, qu'est-ce qu'il se passe ? Ses mains tremblaient. Il ne comprenait pas ce qu'il se tramait. Sa mère paraissait frustrée, son père était quand à lui un bloc de glace : il ne laissait paraître aucune émotion. Mabel était tout aussi stressée que son petit frère, et se mettait même à se ronger les ongles. Dis lui Rachel, qu'on en finisse. Il était impatient d'en finir avec cette histoire, de pouvoir tiré un trait dessus. D'ailleurs je ne vois pas pourquoi on a attendu seize ans pour lui dire. Rachel regarda son mari, ou plutôt elle le foudroya du regard. Ce n'était pas prévu qui le sache. Sauf que ton idiot de frère insiste pour que le lui dise. Joshua Cavendish eut un rire ironique, et regarda son fils, puis son frère. De toute façon, le petit devait avoir des doutes, pensa-t-il. Son frère, quel imbécile, quel menteur. Il avait attendu seize ans avant de dévoiler la vérité... Seize ans avant de tout briser; Ce n'était pas comme s'il Josh était proche de Adrian, mais tout de même : Rachel, Mabel, Adrian et lui formaient une famille, même s'il était plutôt froid avec le cadet de la famille. Tu le traites d'idiot maintenant, mais y a seize ans tu lui disais vraiment pas la même chose hun... Mabel fit les gros yeux. Était-elle la seule à avoir compris quelque chose de bizarre ? Elle regarda sa mère, l'air inquiet. La jeune femme donna un coup de coude à sa mère, comme pour la forcer à cracher le morceau. Cela n'eut aucun effet. Crachez le morceau, merde ! Le jeune homme, de seize ans, espérait que l'annonce que ses parents avait à faire ne serait qu'un truc banale. Rachel Cavendish n'osait regarder ses enfants ou son mari. Elle ne faisait que regarder ses pieds. Elle appréhendait ce moment, depuis si longtemps. Elle ne voulait pas que tout partent en vrille. Je n'peux pas.. dit-elle avant de se mettre à sangloter. Le père des enfants prit sa respiration, avant de regarder sa femme avec dégoût et de prendre la parole. Les enfants, votre mère a eu une aventure, il y a de cela dix sept ans, avec votre oncle Jay. L'oncle en question s'enfonça dans son fauteuil, au final il n'était plus si fier que ça, d'avoir demander à ce qu'on établisse la vérité. Je suis désolée... Désolée... Désolée Adrian... Elle laissa échapper ses mots, sans queue ni tête, entre deux sanglots. Mabel était choquée. Elle n'osait rien dire. Elle ne savait pas quoi dire. L'oncle Jay non plus, au final. Et je dois en déduire quoi ? Adrian était le seul à ne pas comprendre ce qu'il se passait. Ou alors il n'en avait pas envie. Son "père" eut un petit rire nerveux, avant de fusiller son frère du regard. Que je ne suis pas ton père.

***

New York. Mabel était accrochée à son petit frère. Pars pas, steuplait... Elle avait sa joue contre son torse, le tee-shirt d'Adrian était quelque peu mouillé par les larmes. Ils étaient tous les deux devant le couloir qui menait à l'enregistrement. Qui va te nourrir hun ? Qu'est-ce que tu vas faire sans moi ? PARS PAS! Mabel serra son petit frère encore plus fort. Elle ne voulait pas le laisser partir : c'était l'homme de sa vie. C'était elle qui l'avait élevé, on va dire ! Mabel ne voulait pas voir son petit bout partir si loin d'elle. Pourquoi quittait-il Bristol après tout, c'est génial Bristol ! Et puis c'est tout aussi connu que New York... Y a Skins dans cette ville ! Tu sais je peux faire ça comme un grand ! dit-il en rigolant. Il fit quelque pas, Mabel resta accrochée à lui. T'as de la chance que j'ai encore ma valise sinon je t'aurais pris sur mon épaule et je t'aurais emmené dehors ! Il rigola. Au fond, ça lui faisait du mal de quitter sa soeur, c'était la seule personne de sa famille qui ne lui avait pas tourné le dos : depuis l'aveu, sa mère n'osait plus le regarder dans les yeux et son "père" ne lui adressait plus que des politesses. Et ta copine, t'y as pensé ? Tu la laisses ici, toute seule, comme moi ? Adrian Cavendish rigola une nouvelle fois. Quelle copine ? Maria, June ou... Celle dont j'ai oublié le nom ? Sa soeur lui fit une tape. Il tenta de faire quelques pas, même si sa soeur restait accrochée. Connard ! s'exclama Mabel. Non, mais... je vais faire comment moi, sans toi ? Elle lâcha son petit frère. Enfin petit : il était largement plus grand qu'elle. Elle tenta d'effacer son maquillage qui avait coulé puis leva la tête pour regarder son homme dans les yeux. Non, mais tu veux pas changer d'avis en dernière minute ? Et rester avec moi ? Elle laissait échapper un petit rire. Sa voix tremblait : elle allait bientôt pleurer, encore ! Sérieusement : tu vas me manquer Adrian. Le jeune homme de dix huit ans avait la larme à l'oeil. Il avait presque envie de rester, finalement. Ou bien de mettre sa soeur dans sa valise. Tu vas pire que me manquer Mabel. Adrian posa sa valise et prit sa soeur dans ses bras. Allez va ! dit-elle en s'échappant de ses bras et en essayant de retenir ses larmes. Profites de New York pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doiwannaknow.frbb.net
 

adrian noha lukas cavendish

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [site adrian SMITH]
» [Baronnie] Viviers - Adrian.de.Montjoie
» William Cavendish
» « Was it a dream » ▬ Lukas
» [GImp] UCEH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maybe I'm Too Busy Being Yours To Fall for Somebody New. :: Votre 1ère catégorie :: Fiches-